L’élingage de charges, un travail comportant des dangers particuliers selon l’art. 8 OPA

Tous les jours, des charges sont élinguées sur les chantiers. Un défaut dans l’arrimage ou la fixation de la charge peut mettre en danger de nombreuses vies humaines. C’est la raison pour laquelle les élingueurs de charges devront être formés à l’avenir.

 

Le déplacement de charges à l’aide d’appareils de levage (grues, palans à câble et à chaîne, mais treuils également) entraîne régulièrement des accidents graves. Selon les statistiques de la Suva, cinq personnes meurent en moyenne chaque année en raison de charges insuffisamment sécurisées ou mal élinguée tandis que 30 personnes ne sont pas en mesure de reprendre leur activité professionnelle initiale en raison de séquelles permanentes.

 

Dangers lors du transport de charges avec des appareils de levage

  • L’utilisateur-trice des appareils de levage n’a pas été formé-e à l’activité ou à l’utilisation de l’appareil,
  • L’élingueur-euse choisit des élingues incorrectes ou des élingues défectueuses,
  • la charge à élinguer n’est pas suffisamment sécurisée,
  • la charge n’est pas correctement élinguée,
  • les mains se trouvent entre l’élingue et la charge, ou
  • des personnes se trouvent dans la zone dangereuse de la charge.
À partir du 01.01.2022, l’élingage de charges fera partie des travaux comportant des dangers particuliers

En raison des risques élevés liés à l’élingage incorrect des charges, la Suva avec certains de ses partenaires sociaux, dont la Société Suisse des Entrepreneurs, ont décidé qu’instruire les élingueurs ne suffira plus à l’avenir. Sur la base de cette décision, l’activité d’ élingage de charges fera dès l’année prochaine partie des travaux comportant des dangers particuliers conformément à l’art. 8 OPA et pourra désormais uniquement être effectuée par des personnes formées.

 

Quelle est la différence entre instruction et formation ?

Par instruction, on entend que la personne à instruire est formée sur la manière d’exécuter une activité en toute sécurité dans la situation de travail.

La formation comprend la transmission de connaissances théoriques et pratiques associées à un contrôle des acquis. De plus, les participants reçoivent un certificat de formation.

 

Qu’est-ce que cela signifie pour le secteur de la construction ?

La nouvelle fiche thématique 33099 de la Suva est valable à partir du 01.01.2022. Les entreprises ont jusqu’au 30.03.2023 pour former leurs élingueurs en conséquence. Pour ce faire, les entreprises disposent de différentes possibilités.

 

Formation par des centres de formation avec autodéclaration

Les centres de formation ou les formateurs peuvent déclarer eux-mêmes que leur formation satisfait à l’état de la technique. Les centres de formation vérifient à l’issue de la formation si les compétences requises ont été acquises. Les personnes qui remplissent les conditions requises reçoivent une attestation de formation délivrée par le centre de formation.

 

Des instructions complémentaires propres aux situations spécifiques pour l’entreprise sont toujours nécessaires.

Les formations avec autodéclaration sont proposées par différents prestataires, dont le Pool élingage du BST et l’IFC qui délivrent un certificat de formation.

 

Formation par des formateurs internes compétents

Une personne compétente possédant l’expérience pratique nécessaire et disposant d’aptitudes pédagogiques forme les collaborateurs en interne dans la propre entreprise. La durée et le contenu de la formation dépendent des exigences usuelles de la branche. Au terme de la formation, le formateur contrôle si les personnes formées disposent des compétences nécessaires. Si oui, l’entreprise délivre une attestation de formation propre à l’entreprise qui doit mentionner les compétences acquises. Une telle formation en interne n’est valable que dans l’entreprise où elle a été dispensée.

 

Le BST vous assiste dans la formation interne par le biais de personnes compétentes.

L’objectif est de fournir une formation aussi simple et proche de la pratique que possible aux élingueurs. À cet effet, le bureau pour la sécurité au travail BST proposera dès l’année prochaine une formation portant sur les connaissances théoriques de l’élingage des charges, y compris un contrôle des acquis. Le BST proposera la formation sous forme de webinaire. La formation sera dispensée par une personne compétente. À l’issue de la formation, les participants confirment par le biais du contrôle des acquis qu’ils ont compris la partie théorique. Le contrôle individuel des acquis sert à l’établissement du certificat de formation, qui ne sera valable qu’une fois que le grutier de l’entreprise aura également transmis et vérifié les connaissances pratiques et confirmé les acquis par sa signature sur le certificat. Le grutier est considéré comme compétent en matière d’élingage de charges.

L’avantage de la formation interne dispensée par des personnes compétentes ou du Pool élingage du BST réside dans le fait que la partie pratique est effectuée en entreprise avec son propre grutier et que le matériel qui doit être transporté quotidiennement avec la grue sur le chantier est élingué pendant la formation pratique. De plus, la formation est dispensée avec les élingues utilisées dans l’entreprise et les participants ne doivent pas faire de longs déplacements.

À partir de quand l’organe d’exécution contrôlera-t-il la mise en œuvre ?

La Suva contrôlera sur les chantiers si les élingueurs possèdent une formation  à partir du 01.04.2023.

Le bureau pour la sécurité au travail BST se tient volontiers à votre disposition à l’adresse e-mail : [email protected] pour de plus amples informations.

A propos de l'auteur

pic

Philippe Carlen

[email protected]

Partager l'article