Mobilité: quand la solution vient du sous-sol

©Kanton Aargau

 

A l’heure où les besoins en mobilité ne cessent de grandir et que l’espace disponible se fait toujours plus rare, le sous-sol s’impose toujours plus comme la solution pour réaliser les infrastructures performantes dont la population a besoin, sans grignoter de nouvelles terres supplémentaires.

 

Chaque jour, pas moins de 10'000 véhicules transitent – et engorgent – le centre historique de Bad Zurzach, seul bourg du canton d’Argovie inscrit à l’inventaire fédéral des sites suisses d’importance nationale à protéger. A partir de 2023, la majorité de ces véhicules empruntera à la place le nouveau contournement Est, actuellement en construction. Devisée à 75 millions de francs, cette nouvelle rocade de 990 mètres de long sera enterrée sur plus de la moitié de sa longueur. Concrètement, il s’agit d’une nouvelle route cantonale, dont 530 mètres passent dans un tunnel. Le creusement de celui-ci, qui s’est fait par les deux côtés, s’est achevé en août dernier, conformément aux délais prévus. Les travaux se poursuivent et le nouveau contournement devrait être mis en service au printemps 2023.

Répondre aux besoins tout en préservant l’espace en surface

Ce nouveau contournement permettra donc non seulement de désengorger le trafic, mais aussi de réduire les nuisances tout en préservant l’espace en surface, grâce à l’utilisation du sous-sol. La Suisse dispose d’un savoir-faire largement reconnu en matière de construction de tunnels. Pourtant, elle ne dispose pas d’une réglementation favorisant l’utilisation du sous-sol pour la construction d’infrastructures. Le projet Cargo Souterrain a par exemple dû faire l’objet d’une procédure spéciale au Parlement fédéral, alors qu’il permettra de réduire à terme jusqu’à 30% du trafic de marchandises dans les villes, et de baisser de 80% les émissions de CO₂ par tonne de marchandise transportée.

Même si bien plus modeste en taille, le projet du contournement Est de Bad Zurzach montre que l’utilisation du sous-sol permet d’apporter des réponses très concrètes à des problèmes de mobilité. Ainsi, lors de l’inauguration en 1989 du contournement Nord de Bad Zurzach pour désengorger l’axe est-ouest, il apparaissait déjà clair à l’époque qu’une solution pour soulager également l’axe nord-sud allait aussi s’avérer nécessaire. Usagers et riverains auront donc dû attendre 30 ans pour voir cette solution se réaliser, avec la construction aujourd’hui du contournement Est, dont le tunnel constitue la pièce maîtresse. Cette conception en grande partie souterraine aura sans nul doute favorisé l’acceptation du projet, quand bien même des recours jusqu’au Tribunal fédéral auront tout de même retardé le projet, parmi lesquels celui de l’ATE argovienne.

Favoriser l’utilisation du sous-sol grâce à des conditions-cadres pragmatiques

Alors que les terrains, et plus généralement l’espace disponible, se raréfient, construire en sous-sol s’impose toujours plus comme une nécessité. Car il s’agit non seulement de préserver les terres agricoles à la campagne, mais aussi la qualité de vie dans les villes et agglomérations, où résident déjà 85% de la population suisse.

Alors que notre pays devrait passer la barre des 10 millions d’habitants d’ici une vingtaine d’années (contre 8,6 millions aujourd’hui), les besoins vont continuer d’augmenter, notamment sur le plan de la mobilité. Or les infrastructures de transport se prêtent particulièrement bien à une construction souterraine, d’autant que l’espace est disponible en sous-sol. Des conditions-cadres favorisant la construction d’infrastructures en sous-sol permettraient dès lors de détendre la situation en surface, tout en répondant aux besoins croissants d’une population toujours plus nombreuse. Et pour permettre la réalisation de nouvelles solutions de transport en sous-sol, les conditions-cadres doivent être suffisamment souples et pragmatiques pour répondre à la réalité du terrain, loin des dogmes et de la surrèglementation qui au final, empêchent bien souvent la réalisation de projets à la fois utiles à la communauté et durables.

A propos de l'auteur

pic

Corine Fiechter

Porte-parole / Spécialiste en communication

[email protected]

Partager l'article