basket

Plan d’action «Offensive de modernisation du parc immobilier»

Atteindre les objectifs climatiques

Grâce à un secteur de la construction résolument tourné vers l’avenir et à une technologie de pointe, notre secteur peut transformer d’anciens bâtiments et quartiers vieillissants en espaces de vie modernes et économes en énergie. Trop vieux, le parc immobilier suisse est responsable d’environ 45 % de la consommation d’énergie et génère un quart des émissions de CO2. Les nouvelles constructions de remplacement constituent une contribution décisive pour atteindre les objectifs climatiques de la Suisse. Le taux d’assainissement des anciens immeubles est aujourd’hui de près de 1 %. Si la Suisse veut atteindre ses objectifs d’ici 2050, conformément à l’Accord de Paris et la directive zéro net du Conseil fédéral, il faudra une augmentation substantielle des assainissements énergétiques.

Un bâtiment moderne consomme de quatre à sept fois moins d’énergie qu’un bâtiment construit avant 1981.

Protéger les sols

Les entreprises de construction bâtissent une unité d’habitation sur trois sur des terrains où se trouvait un ancien bâtiment. Un autre cinquième des nouvelles constructions surgit sur d’anciens immeubles industriels, commerciaux ou militaires. Les anciens bâtiments font place à de nouveaux immeubles qui offrent plus de logements et répondent aux besoins de la population. Un maître d’ouvrage a donc la possibilité d’aménager l’espace de manière à obtenir le meilleur rapport d’utilité possible. La zone à bâtir est ainsi exploitée de manière optimale, tout en ménageant les sols.

Seuls 40 % de l’activité de construction du bâtiment est réalisée en zone verte.

Des logements abordables et attrayants pour une population croissante

En 2040, la population suisse dépassera la barre des 10 millions. Le besoin en nouveaux logements est le plus important dans les agglomérations urbaines actuelles. Il est nécessaire de poursuivre la densification des zones à bâtir afin qu’elles demeurent proportionnelles. À haute efficacité énergétique, les nouvelles constructions offrent davantage de logements et peuvent avoir un effet positif sur les prix des logements. Cette tendance est accentuée par le boom du télétravail et par le besoin de rapprocher lieu de travail et domicile.

 

Aujourd’hui, 83 pour cent de la population suisse vivent en zone urbaine.

Utiliser l’économie circulaire

Le parc immobilier suisse actuel se compose de 3,2 milliards de tonnes de matériaux de construction utilisés. Il s’agit de la plus grande ressource indigène. Le potentiel de recyclage est énorme. Près de 20 % de la quantité totale de matières premières requises sont importés. Les raisons principales en sont les coûts ainsi que les procédures d’autorisation de plus en plus complexes pour l’extraction des matières premières locales. Pour continuer à disposer de matières premières minérales présentant un bon bilan écologique, il est nécessaire de maintenir ou d’augmenter la part de matières premières locales.

Aujourd’hui, 75 % des matériaux d’excavation et 70 % matériaux de démolition sont déjà recyclés.

Agenda 125.0

Agenda 125.0