Un succès pour les travailleurs qualifiés du secteur de la construction

À l'occasion de l’AD qui s'est tenue ce jeudi 10 novembre 2022 à Lugano, les délégués de la SSE ont approuvé les dispositions d’examen de la formation professionnelle supérieure, qui ont été modernisées dans le cadre du Masterplan «Formation professionnelle 2030 de la SSE». L'Assemblée des délégués donne ainsi son feu vert à la mise en œuvre à l’échelle nationale des nouvelles qualifications de cadre de la construction et des qualifications révisées.

 

La Suisse est bâtie par des hommes et des femmes. Or, des professionnels compétents sont un facteur de réussite important pour le secteur suisse de la construction. Les entrepreneurs de la construction doivent pouvoir compter sur les qualifications et les compétences de leurs professionnels. En d’autres termes: les diplômes professionnels doivent être conformes aux besoins, axés sur la pratique et normés en Suisse. Ainsi, dans le cadre du Masterplan «Formation professionnelle 2030 de la SSE», les dispositions d’examen des diplômes de chef d’équipe, contremaître, conducteur de travaux et entrepreneur ont été modernisées en collaboration avec la branche.

En novembre 2020, l’Assemblée des délégués de la Société Suisse des Entrepreneurs avait approuvé les points clés du système de formation et de carrière. Sur la base de cette décision, un objectif important a été atteint pour assurer que la branche dispose à l'avenir de la main-d’œuvre qualifiée requise. Désormais, lors de l’AD des 10 et 11 novembre 2022, les délégués de la SSE ont approuvé les dispositions des examens fédéraux de chef d’équipe, contremaître, conducteur de travaux et entrepreneur.

 

De la pratique pour la pratique

Dans un souci d’orientation méthodique sur les besoins et le marché du travail, les compétences des futurs cadres se fonderont sur les exigences des entrepreneurs. D’autant plus que les dispositions d'examen ont été élaborées en collaboration avec des représentants engagés d’entrepreneurs issus de toutes les régions linguistiques et géographiques du pays.

Les nouvelles dispositions d’examen incluent l’harmonisation des diplômes professionnels en Suisse et offrent des perspectives de carrière et de perfectionnement à la fois à la relève du secteur de la construction et au personnel issu d’autres horizons professionnels qui y travaille. Par leur existence, ces derniers contribuent d’ailleurs substantiellement à l’apport d’une main d’œuvre qualifiée à la branche. Une réalité à laquelle porte crédit cette réforme approuvée par les délégués, pour le bien de la branche.

A propos de l'auteur

pic

Susanna Vanek

Rédactrice

[email protected]

Partager l'article