«L’investissement dans l’apprentissage porte ses fruits»

Melanie Salis est responsable du développement du personnel et de la communication chez Zindel United (GR). L’être humain est au centre des préoccupations de son entreprise. C’est pourquoi les apprentis bénéficient d’un accompagnement individuel tout au long de leur formation et les collaborateurs à potentiel sont encouragés. Elle sait que ce processus prend du temps, est coûteux mais que cela en vaut la peine. 

 

La table est joliment mise, la nourriture est goûteuse, la bonne humeur est au rendez-vous: à la fin de chaque formation, la société Zindel United, sise à Maienfeld, dans les Grisons, invite ses apprentis et leurs parents à un repas pour fêter la fin de l’apprentissage. «Cette année, l’un de nos apprentis a obtenu un 5,5, soit la meilleure note du canton, et un autre diplômé a aussi décroché un 5,5. Nous sommes très heureux de partager ce repas avec lui et ses parents», explique Melanie Salis, responsable du développement du personnel et de la communication chez Zindel United. Le slogan de l’entreprise est le suivant: «L’humain est au cœur de nos préoccupations.» Il ne s’agit pas d’un vain mot, mais d’une réalité vécue, souligne Melanie Salis. Cela se traduit dans les faits: les collaborateurs de l’entreprise ont en effet nominé Zindel United pour le Swiss Arbeitgeber Award. Zindel United a ainsi décroché une excellente 8e place au «Swiss Arbeitgeber Award» dans la catégorie des entreprises employant 250 à 999 collaborateurs. La stratégie et la planification sont essentielles. «Il faut aussi des gens qui voient et reconnaissent les potentiels.» C’est pourquoi, chez Zindel United, chaque apprenti se voit attribuer un contremaître formateur qui accompagne les apprentis. «Les apprenants sont à un âge où il se passe beaucoup de choses. Dans la formation aussi, il y a parfois des hauts et des bas que nous essayons de compenser. C’est à ce moment-là qu’il est important de remotiver les jeunes pour qu’ils soient bien accompagnés. Ce n’est pas toujours facile. Ce travail est aussi exigeant et requiert beaucoup de temps. Mais cela en vaut la peine.» Au final, selon Melanie Salis, il s’agit d’une profession de foi en faveur de l’apprentissage.

De nombreuses personnes intéressées 

Les jeunes arrivant sur le marché du travail ont entendu parler de la qualité de l’encadrement proposé par l’entreprise. Zindel United reçoit ainsi de nombreuses demandes pour des stages d’information professionnelle et est toujours en mesure de pourvoir les places d’apprentissage vacantes avec de bons candidats. «Pour que cela reste possible à l’avenir, nous devons rester vigilants et agiles et créer les conditions nécessaires non seulement pour les apprentis, mais aussi pour les formateurs. Les besoins correspondants doivent être clarifiés.»

Mélanie Salis avec un contremaître.
Son propre campus  

Zindel United encourage également la formation continue et la carrière de ses collaborateurs. À cet effet, l’entreprise gère son propre campus et cherche également à collaborer de manière ciblée avec des spécialistes et des institutions. «Il faut des gens qui voient et reconnaissent le potentiel des collaborateurs, souligne Melanie Salis. C’est notre cas.»

L’objectif de Zindel United est d’investir dans la formation (continue) de ses collaborateurs afin de leur proposer des perspectives intéressantes, notamment eu égard à l’assèchement du marché du travail.

 

A propos de l'auteur

pic

Susanna Vanek

Rédactrice / Spécialiste en communication

[email protected]

Partager l'article