basket

La construction d’infrastructures, artère vitale de la Suisse

Considérer la mobilité dans sa globalité:

Pour que la Suisse puisse conserver sa qualité de vie élevée, il faut une vision pragmatique et ouverte qui englobe tous les moyens de transport. Des concepts de mobilité simplistes, comme le bannissement de la voiture envisagé par certaines grandes villes au moyen de paysages urbains, ne tiennent pas compte de la volonté de la population. Il s’agit de définir comment faire en sorte que chaque mode de transport se complète sur toute la chaîne multimodale de la mobilité, et cela jusqu’au dernier kilomètre. Pour relever ce défi complexe, il faut une approche neutre qui réponde de manière réaliste aux besoins effectifs de la population.

Plutôt que d’opposer les différents modes de transport, il faut au contraire les faire cohabiter.

Entretien des ouvrages infrastructurels de transport existants

Des études d’Infra Suisse montrent que les travaux d’assainissement n’auront pas lieu, ou seulement avec un certain retard. Cela entraînera des charges financières supplémentaires considérables à l’avenir. Les pouvoirs publics peuvent éviter ces dernières en prenant des mesures de construction identifiées tôt et mises en œuvre à temps. Les propriétaires de l’infrastructure de transport sont donc invités, en plus de l’élaboration d’un plan minutieux, à garantir également les moyens financiers nécessaires pour la conservation de l’infrastructure de transport. Simultanément, l’infrastructure de transport doit être considérée comme un éventuel site de production d’énergie.

 

Transfert de liaisons de transport sous terre:

L’utilisation du sous-sol permet de préserver les sols. Dans les zones urbaines fortement densifiées, le sous-sol offre de nouvelles approches en matière de mobilité et de densification. À l’avenir, l’utilisation du sous-sol doit être réglementée de manière à simplifier et à améliorer l’efficacité de la réalisation des projets d’infrastructure.

 

L’utilisation plus systématique du sous-sol contribue à sauvegarder la ressource de plus en plus rare qu’est le sol.

Réseaux d’alimentation:

La capacité des réseaux d’approvisionnement et d’évacuation doit être accrue et maintenue. Ces flux de matériaux doivent être coordonnés au niveau suprarégional pour une économie circulaire. Cela comprend également l’inclusion des zones d’extraction de gravier et des décharges dans les réseaux d’alimentation et d’évacuation.

 

Le secteur de la construction présente la plus grande part de matériaux réutilisables.

Un financement garanti

Les deux fonds d’infrastructure du FIF et du FORTA sont essentiels pour réaliser les investissements nécessaires. Or leur financement issu des taxes sur les huiles minérales fléchit, et continuera de baisser fortement avec le développement des propulsions alternatives. La modernisation des types de propulsion ouvre de nouvelles perspectives d’avenir pour le trafic individuel, qui se voit revalorisé et est tributaire d’investissements. Ceux-ci devraient être garantis par des modèles de financement qui ne sont pas liés à un type de propulsion particulier, mais par une redevance calculée sur la base des kilomètres parcourus.

Les nouveaux modèles de financement ne doivent pas porter préjudice à la société des régions périphériques.

Une construction efficace de l’infrastructure

En Suisse, il faut en général attendre une génération entre la planification et la mise en service d’une infrastructure d’une certaine envergure. La démographie et les besoins de la population et de l’économie grandissent cependant bien plus vite. Les exigences en termes de planification et de mise en œuvre dans un environnement toujours plus densifié se complexifient. Il existe de nouvelles approches pour améliorer à l’avenir la collaboration entre maîtres d’ouvrage et entreprises de construction. Afin d’exploiter ce nouveau potentiel, tous les acteurs doivent être ouverts à l’acquisition de nouvelles expériences. Ce faisant, les entrepreneurs doivent être impliqués assez tôt dans les processus.

 

Les autorités doivent simplifier et accélérer les procédures administratives.

Agenda 125.0

Agenda 125.0